LES SECRETS DU SUREAU

Au printemps voilà le temps du sureau. Si vous y prêtez attention, vous en verrez un peu partout : au bord des routes, sur les chemins, dans les jardins. J’adore l’odeur de ses fleurs. Cela m’enivre. Sans parler du goût qui pour moi est une vraie explosion de douceur. C’est alors le moment de la récolte. J’en fais sécher une partie pour mes tisanes d’hiver et je me délecte en fabriquant sirop, beignets et autres douceurs. Quand arrive le temps de la floraison de fruits, c’est encore une richesse pour la cuisine (confiture, gelée, sorbet, etc). Mais le sureau est également un allier formidable en phytothérapie.

Il faut tout d’abord faire attention car il existe 2 types de sureau dont l’un est toxique. Pour en savoir plus, je vous conseille de visionner cette vidéo explicative proposer par Christophe de Hody dans « les chemins de la nature ». Veillez également à ne pas manger les baies crues ou mal cuites car elles peuvent entraîner des nausées et vomissements.

Les fleurs de sureau sont surtout connues pour leurs effets sudorifique, c’est-à-dire qu’il aide à transpirer. Christophe Bernard, nous dira « C’est surtout utile pendant les fièvres, lorsqu’une bonne transpiration peut permettre à notre corps d’éliminer une partie de la chaleur emprisonnée dans le sang. On laisse passer la phase montante de la fièvre, au cours de laquelle on aura recours aux plantes épicées pour réchauffer la personne grelottante. Lorsqu’elle repousse enfin les couvertures, car elle a trop chaud, il est temps de préparer un litre d’infusion avec 30 g de fleurs sèches (dix minutes d’infusion à couvert). On laisse refroidir et on boit tiède ou froid. ». Ainsi, elles seront d’une grande aide lors des petits refroidissements hivernales, d’autant qu’elles ont des propriétés bronchiques (permettent de fabriquer plus de sécrétion bronchiques pour pouvoir évacuer).

Elles seront également utiles dans la lutte contre la rétention d’eau, la détoxification du corps, puisqu’elles sont diurétiques (elles aident à éliminer par les reins).

Les fruits quant à eux sont connus pour leur aide à lutter contre la grippe. Effectivement, ils sont anti-viraux, mais également anti-oxydants (c’est-à-dire qu’ils luttent contre le vieillissement des cellules), bourrés de vitamines C et ils sont immunostimulants (c’est-à-dire qu’ils soutiennent le système immunitaire).

Ils sont également laxatifs et peuvent aider en cas de constipation. (on conseille alors 20g de baies dans une tasse d’eau chaude le matin).

Une plante qu’il est bon avoir chez soi !!!

NB : toujours faire attention aux contre-indications avant l’ingestion de toutes plantes.

LES TRESORS DE MON JARDIN<< >>MON SIROP DE SUREAU

About the author : Blandine Farai

Je suis naturopathe et conseillère en fleurs de Bach. Je vous accompagne dans votre démarche de santé par un bilan individuel et personnalisé. Passionnée par l’être humain, les échanges, les découvertes de l’autre, je crois fermement que chacun est à considérer dans sa globalité (vie sociale, vie professionnelle, alimentation, détente, histoire de vie, etc). Pour vous aider, je m'appuie sur les 3 piliers de la naturopathie qui sont le rééquilibrage alimentaire, la gestion des émotions et la mise en mouvement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Captcha loading...